li

Work hard, Play hard... et un peu de déconne!

Quand il n'est pas occupé par son herbier, le petit P sème des pierres blanches dans la forêt... Adepte de vieilles séries policères allemandes, il n'est pas peu commun de le trouver en train de manger la choucroûte devant la télé!


20 février 2006

A week-end for the books - part deux

Et là c'est le drame...

Wake up ans smell the pheromones
Merci Donkey!

Quelqu'un me tapote le bras, Kathrin. Je redescend de mon piédestal et la complimente sur sa veste...
you've had a lot of time to plan this haven't you?
Non, la veste est vraiment jolie. Et de toute façon je ne vais pas me justifier face à un âne parlant dans une aventure/comédie romantique en image de synthèse quand même
What kind of a knight are you?
Hey donkey... F--- off! Bref, onwards...

P: Comment va la vie?
K: J'habite toujours dans le Niederdorf...
P: Oui, et tu as la vue sur l'église et le Zähringer... Mais la vie? Les amis, les amours, les emmerdes...
K: Bof, on perdu tel cas... Je vais faire ceci celà... raconte-moi Paris!
P: "Blah blah blah blah blah blah" Ah tiens, je te présente David... Kathrin David, David Kathrin!
D: Kathrin? Du bureau?*
P: Oui, du bureau...

Et là, avant que je ne puisse bouger le petit doigt, un ami débarque que je ne nommerai pas pour des raisons évidente de confidentialité** et commence à examiner ses amygdales de façon empirique... Outch! Sur la fin de soirée, nous allons au Diagonal, je me comporte une fois de plus comme un débile mental autiste pas du tout in control. Puis retour sur Oerlikon pour la simple et bonne raison qu'à quatre heures someone said "Hey let's go watch Saw II"

Dimanche matin, réveil donc chez Dude et oeufs au bacon (thx!)... Puis en toute vitesse, retour au bureau en train S, voiture jusqu'au See-Hüsli, douche, charger les skis pour dans deux semaines, retour au bureau, taxi jusqu'à l'aéroport et là... C'est le drame. Des milliards de queue en economy et moi qui ne suis pas très en avance - doux euphémisme!
Donc je fais ce que ferait tout être humain doté de beaucoup trop de culot et d'assurance***, je vais au guichet Senator Ultra-Gold Mega-Circle et demande dans mon hochdeutsch le plus gepflegt****: Je ne suis pas Senator, mais si je vais faire la queue, je rate mon avion!
- Business?
- I don't know...
- Okay?°

Au final donc je suis en avance, ce qui est cool, surtout quand le gate de mon vol se trouve entre celui de Copenhague et Stockholm! La musique dans les avions Swiss est toujours la même, des versions instrumentales de grand titres comme Copacabana ou encore YMCA. Comme chaque fois donc je me fais surprendre en train de chanter par l'hôtesse qui me demande d'éteindre mon téléphone portable. What you gonna do?

Retour à Paris, où il pleut sur la ville et sur mon ego en lambeaux... Daphné et moi nous complaisons dans nos histoires de vie amoureuses calamiteuses devant un bon tartare°°...

Well well! P

PS: J'ai ajouté pleins de liens dans la sidebar...

* A ce moment-là celà me semble tellement évident par son intonation qu'il en a entendu parler mille fois, que je me sens mal à l'aise. Elle ne bronche pas, je revis...
** En plus vous seriez fichus de dire à la police que j'avais un mobile...
*** Petite pensée à l'ex-colloc de Marc
**** NDRL: soigné
° A ce moment là je me rend compte que ça devait être un pote de mon ex-colloc à moi... Coup de chance!
°° juste le troisième en dix jours à Paris, tout va bien!

1 Comments:

At 22 février, 2006 17:13, Blogger dude said...

nice one,
it's quite hard to write a comment on your blog... not an upgrade...

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home