li

Work hard, Play hard... et un peu de déconne!

Quand il n'est pas occupé par son herbier, le petit P sème des pierres blanches dans la forêt... Adepte de vieilles séries policères allemandes, il n'est pas peu commun de le trouver en train de manger la choucroûte devant la télé!


12 novembre 2006

Les feuilles mortes (part one)

Hier soir j'ai pris l'avion à sept heures du mat'...
Je venais de rentrer de sortie: Une bonne douche au boulot, un article sur mon blog. Il y a des points à gagner pour celui (ou celle) qui m'explique pourquoi je n'ai pas mis "start spreading the news, I'm leaving today...", mais ne commenceons pas par la fin:

Oh je voudrais tant que tu te souviennes...

Vendredi, mon plan, TGIF au PurPur avec le boulot, puis Schlagerparty avec Halvar.
Dans l'après-midi appel de Siggy*, résumé: "On se voit ce soir?" conclusion: "on s'appelle en sortant de boîte, comme de toute façon on sort dans la même région"
Début de soirée, SMS de Susan M**, résumé: "ça fait longtemps, tu sors à Zürich ce soir, j'aimerais bien te voir", je réponds que je serai à la Schlagerparty avec Halvar***...

... cette chanson était la tienne, c'était ta préférée je crois qu'elle est de Prévert et Kosma. Cette chanson, les feuilles mortes, te rappelle à mon souvenir...

Repas au Paddy Reilly's avec Halvar, bière au Josef, début de Schlagerparty! Et après avoir un peu bu et dansé... Et pour être tout à fait honnête un peu dragué une des deux petites blondes amenées par Nadia, la copine d'Halvar, à cet effet! Oh et by the way, merci Nadia, mais ça va bien... Voilà comment je me sens à ce moment:

"Octave ne sait même plus draguer. Il n'y croit plus assez. S'il existe une chose qui n'est pas compatible avec l'ironie, c'est bien la séduction"
Frédéric Beigbeder in 99 Francs

Mais en voyant et reparlant à Susan un moment, j'y reprends vaguement goût. Puis arrive le frère d'une des meilleures amies de Susan, un gros lourdingue de l'HSG**** et il danse avec elle comme un gros lourd, sans tact, sans style, sans rythme, comme un gros bourré quoi... Et elle se laisse faire, mais revient systématiquement vers moi quand il la lâche. Après trois fois de ce manège j'en avais vraiment eu suffisamment... Et elle veut que je lui explique pourquoi cela me fout en pétard...

Mais sait-on même par oû commence...
Et ou finit l'indifférence...


Je lui dit que je ne sais pas, et que la soirée me fais chier et que j'y vais! J'appelle Siggy, qui réussi à me poser un énorme lapin alors même que j'avais fait faire demi-tour à mon taxi... à 5 heures du maitn j'arrive à la maison! Moralement très fatigué...

Et peu à peu je m'indiffère...
A cela il n'est rien à faire...


Gotta go for a drink in Soho: A suivre...

* Backgrounder pour tous ceux qui ne connaissent pas Siggy: Plus longue relation de ma vie 17 septembre 2003 - 25 mai 2004 ... Elle me trompe quand je suis en Argentine, puis essaie de me récupérer peu après mon retour! Nymphomane par besoin d'affection, sa réputation n'est pas des plus immaculées sur la place St Galloise, mais - et d'ordinaire j'essaie de ne pas faire de commentaire pareil, mais vu ce qui précède je crois pouvoir - elle est très très bien foutue!
** Backgrounder pour Susan M: Blondinette que j'ai dragué fin 2005, highlight: un repas chez moi... Jamais rien eu, elle flirtait (aussi) avec moi, mais voulait en fait Ken...
*** Pour tous ceux qui voudraient engager un tueur à gage, why not bobba fett Halvar s'appelle Stefan dans la vie. Mais dans la Verbindung c'est Halvar!
**** un bon pote de Tobi pour le Gütesiegel auprès de mon très estimé colloc MJ

1 Comments:

At 13 novembre, 2006 08:56, Anonymous Anonyme said...

"Mais la vie sépare ceux qui s'aiment
Tout doucement, sans faire de bruit
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis."

Si tu me retrouves, you earn three beers,
Si tu ne me retrouves pas, you lost one bear....

A tout bientôt,

Anonyme User

Ps cette chanson est probablement la cause de mon message.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home