li

Work hard, Play hard... et un peu de déconne!

Quand il n'est pas occupé par son herbier, le petit P sème des pierres blanches dans la forêt... Adepte de vieilles séries policères allemandes, il n'est pas peu commun de le trouver en train de manger la choucroûte devant la télé!


05 octobre 2006

Pas pour l'audimat: Les syndicat français et Milton Friedman's permanent income...

Ce qui fait de l'audience, ce n'est pas le fait que j'explique que la théorie du "permanent income" de Friedman s'applique aux syndicats français ainsi qu'à la mentalité politiquement correcte des "droits* du citoyen"...

Sujet
Au sujet de mesures sociales i.e. distribuer du pognon durement gagné par des cons qu'on stigmatisera plus tard au sujet de l'usage de leurs économies**. Quiconque y pense comprendra que l'élargissement de règles suppose des interprétations plus ou moins heureuses à la limite du champ d'application (disons A et B cas de saveurs similaires, mais formellement différents). Ceux qui profitent de la règle argumentent en faveur de l'inclusion de ces cas anecdotiques et marginaux dans la règle en clamant à grands cris que téléologiquement si la règle s'applique à A, alors elle devrait s'appliquer à B...

Deux postulats
- En prenant un cercle comme metaphore, l'agrandissement du cercle finit toujours par séparer deux pixels voisins. Seule l'habitude d'être traités pareillement les offusque et ils réclament l'élargissement... La question est de savoir quelle proportions du périmètre marginal sont des individus que la règle doit englober dans son sens idéal (et par corollaire, la proportion de profiteurs)!
- La problème et l'intervention de M Friedman dans cette histoire est que: primo la mémoire des foules a une demi-vie de quelques mois et secundo elles ne se soucient guère de penser quand il s'agit de recevoir plus (dans l'absolu) ou autant que le voisin (au relatif).

SynthèseFinalement un sentiment de normalité, de plein droit même, s'établit même pour ceux qui n'étaient pas ciblés par la mesure en son principe de base. Et le cirque peut recommencer avec A' et B'... Ceux qui dans l'esprit de base de la règle auraient été des profiteurs (B et autres) deviennent pleinement intégré dans la règle puisqu'on argumente déjà plus loin. Les foules "intelligentes" ne foutent plus rien et le sentiment de frustration monte chez ceux qui en jouant selon les règles sont dans les moins bonnes conditions (les classe moyennes smicardisées, quasi-pauperisées), ce qui explique les nouvelles vagues de délations en France...

Conclusion I: Ces classes moyennes smicardisées, comble des combles, rejoignent les rangs de ceux qui veulent extorquer au système son dernier centime au détriment de leur propre condition à moyen-terme*** et surtout de celle de leurs enfants... Leur alibi: le demi-pourcent de la population qui vivent comme des nababs grâce au talent et à la sueur d'un pourmille de la population, selon la logique "Regarde les! Ils ont du fric... C'est forcéement ceux-là les salauds..."

Conclusion II: Vive la France! Et mention spéciale à ses médias qui l'endorment à coup de slogan sur sa propre grandeur...

Conclusion III: Effectivement, ce n'est pas à force d'enfoncer des portes ouvertes à grands coup de masturbation intellectuelle que je fais monter mon audimat...

La prochaine fois, Ibiza part deux et ma vie sentimentale!
P

* appelés aussi "droit de ne rien foutre devant la tv"
** Taxées 4 ou 5 fois suivant qu'on compte
*** Inutile, j'espère de rappeler que le plein emploi et la hausse du niveau de vie sont dûs à une économie qui marche. Rien d'autre!

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home